Categories
Main

Élection présidentielle ivoirienne : Mohamed Ibn Chambas appelle à la retenue

Selon les médias écrites ivoiriens, le représentant de l’ONU Mohamed Ibn Chambas invite les différents acteurs politiques en Côte d’Ivoire à la retenue en évitant les discours de haine et les violences.

        L’appel à la retenue

À seulement quelques semaines, des élections présidentielles ivoiriennes de 2020, le représentant spécial des Nations unies dans la région de l’Afrique de l’Ouest, ainsi que le Sahel, Monsieur Mohamed Ibn Chambas a décidé d’effectuer une mission d’une semaine en Côte d’Ivoire, vu les dernières événements survenus suite à l’annonce de la candidature du président sortant Alassane Ouattar aux présidentielles en Côte d’Ivoire, prévues le 31 octobre prochain. En effet, les différents membres de l’opposition, ainsi que de nombreux citoyens ivoiriens assurent que cette candidature pour le 3e mandat présidentiel est anticonstitutionnelle.
Au cours de sa mission en Côte d’Ivoire, le représentant des Nations unies dans la région a invité les différents acteurs à la retenue afin d’assurer un bon déroulement de la présidentielle ivoirienne du 31 octobre prochain.
Selon Mohamed Ibn Chambas, les Nations unies s’inquiètent de la situation en Côte d’Ivoire surtout suite aux actes de violence qui ont eu lieu durant le mois dernier après l’annonce du président sortant sa décision de briguer un 3e mandat pour les élections présidentielles ivoiriennes de 2020.
En outre, les Nations unies appellent à la retenue en évitant tous les actes de violence, ainsi que les différents discours de haine. Par ailleurs, à l’issue d’une audience avec le président sortant Alassane Ouattara, le représentant de l’organisation international exhorte les acteurs politiques en Côte d’Ivoire à la concertation.

Le contenu de la rencontre entre Ibn Chambas et Ouattara

Selon le représentant des Nations unies dans la région, au cours de l’audience qui l’a réuni avec le président dont la candidature aux présidentielles en Côte d’Ivoire est controversée, les deux hommes ont pu évoquer les différentes préoccupations des Nations unies au sujet de la persistance de l’absence de consensus sur les différents aspects du processus, tandis que l’opposition accuse le Conseil constitutionnel et la commission électorale d’être inféodés au pouvoir.
Il est important de rappeler que la visite du représentant de l’organisation international, Mohamed Ibn Chambas s’inscrit dans le cadre de l’accompagnement que mènent les Nations unies pour la mise en place d’une élection présidentielle ivoirienne crédible, transparente, inclusive et pacifique.