Categories
togo

Election présidentielle ivoirienne de 2020 : le représentant de l’ONU appelle à la ‘retenue’

Mohamed Ibn Chambas, le secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies (ONU), a demandé aux acteurs politiques d’éviter les discours de haine et les violences. Ce dernier a appelé à la retenue tous les acteurs de l’élection présidentielle ivoirienne de 2020.
“L’Organisation des Nations Unies invite tous les acteurs politiques ivoiriens à la retenue, à éviter le recours aux discours de haine et les violences. Nous exhortons les acteurs à la concertation”, a encore déclaré le secrétaire général de l’ONU.
Ce dernier doit rester sur place toute la semaine afin de rencontrer les diplomates, la société civile, les institutions impliquées dans le processus électoral, et les acteurs politiques. Mohamed Ibn Chambas a entamé cette visite pour une audience chez le président sortant Ouattara Alassane (ADO : 78 ans dont neuf ans au pouvoir) avant de se rendre à la commission électorale indépendante (CEI) et au Conseil constitutionnel ivoirien.

    Crainte de violence

Le climat s’est tendu considérablement depuis l’annonce de sa candidature à un 3e mandat par ADO le 12 août dernier. Des violences politiques (manifestations sporadiques) ont fait plus de 25 morts le mois dernier. Depuis ce mardi, l’opposition ivoirienne (à savoir le Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) et le Front Populaire Ivoirien (FPI)) a appelé à la mobilisation de ses militants contre la candidature du président sortant Alassane Ouattara, et pour empêcher que l’élection prévue le samedi 31 octobre 2020 se tienne dans les conditions actuelles, jugeant que le Conseil constitutionnel (l’organe en charge de l’organisation des élections en Côte d’Ivoire) et la Commission électorale indépendante (CEI) sont inféodés (soumis) au pouvoir et ne peuvent garantir un scrutin crédible.
L’Union européenne a appelé ce lundi 21 septembre 2020 les administrations concernées, ainsi que l’ensemble de la société civile et de la classe politique à dialoguer. Cette dernière exhortait également le gouvernement ivoirien à prendre l’initiative afin de contribuer à cet apaisement du climat politique.

    Election présidentielle en Côte d’Ivoire : HKB appelle à “la désobéissance civile”

Henri Konan Bédié, l’ancien président ivoirien, a appelé samedi au nom de l’opposition, à “la désobéissance civile” face à la forfaitaire du président sortant ‘Alassane Ouattara’.
ADO avait annoncé en avril dernier qu’il renonçait à briguer un 3e mandat, avant de changer d’avis après la mort soudaine, en août dernier, de son Premier ministre et son dauphin, Amadou Gon Coulibaly.
Adoptée en juillet 2017, la nouvelle Constitution limite à 2 le nombre de mandats présidentiels, mais la Commission électorale indépendante a estimé que son entrée en vigueur avait ainsi remis tous les compteurs à 0, ce que conteste le Parti Démocratique de Côte d’Ivoire et le Front Populaire Ivoirien, principales formations de l’opposition.