Categories
togo

Élection présidentielle ivoirienne 2020 : les accréditations d’observation électorale ont été délivrées à des organismes internationaux

À seulement quelques semaines de la présidentielle en Côte d’Ivoire qui est prévue pour le 31 octobre prochain, le Centre Carter TCC conjointement avec l’Institut Électoral pour une Démocratie Durable en Afrique (EISA), a annoncé le déploiement et l’arrivée d’une mission internationale d’observation électorale à Abidjan, afin d’assurer le contrôle du scrutin des législatives et présidentiel qui auront lieu très bientôt dans la République de Côte d’Ivoire.
D’après les médias ivoiriens, la Commission Électorale Indépendante a fournit l’accréditation à la mission le 19 août dernier, en sa qualité d’organe de gestion des élections présidentielles ivoiriennes de 2020.

       Les Observateurs Internationaux

Dirigé par le directeur général de l’EISA, Denis Kadima, la mission est constituée de 12 observateurs internationaux qui ont été groupé dans 6 équipes de deux personnes. Ces derniers sont issus de différents pays comme la Tunisie, le Togo, le Sénégal, le Niger, le Maroc, le Ghana, la France, la République Démocratique du Congo, la Centrafrique, le Cameroun, et le Bénin. Il est important de mentionner que la mission est financée par USAID, l’Agence américaine pour le développement international.
En outre, selon l’Institut Électoral pour une Démocratie Durable en Afrique (EISA), prés de 24 autres observateurs seront présents durant le mois d’octobre afin d’assurer le bon déroulement du scrutin des présidentielles en Côte d’Ivoire. Cette équipe s’appuierait également sur les groupes de personnes faisant partie du TCC, ainsi que de l’EISA qui sont déjà basés à Abidjan.

     La mission des observateurs internationaux

Durant son séjour en Côte d’Ivoire, les observateurs devront contrôler les différentes étapes de la phase préparatoire du scrutin telles que le contentieux, le dépôt et la mise en place de la liste définitive des candidats, la compilation des résultats, les opérations de dépouillement du vote et le vote le jour du scrutin dans les différentes régions du pays, ainsi que la campagne électorale, les menaces numériques et le niveau de participation des femmes et des jeunes.
En outre, la mission d’observateurs internationaux pourrait suivre les différents processus électoraux jusqu’à son terme, englobant l’annonce des résultats officiels et le processus en relation avec les contentieux des résultats. C’est pour cette raison que la mission devrait interagir avec plusieurs acteurs du processus électoral dont les autorités publiques, les candidats indépendants, les partis politiques et leurs candidats, ainsi que les organisations de la société civile en Côte d’Ivoire, les représentants des médias et la CEI.
Afin d’assurer un bon déroulement des élections présidentielles ivoiriennes en 2020 la mission devrait interagir aussi avec les différentes autres missions d’observation électorales internationales et nationales.